WILSON (T. W.)


WILSON (T. W.)
WILSON (T. W.)

WILSON THOMAS WOODROW (1856-1924)

Après des études à Princeton et à l’université de Virginie, Thomas Wilson devient avocat. Mais ce métier ne lui convient pas. Il reprend ses études et enseigne l’histoire à Bryn Mawr (Pennsylvanie), puis la science politique à Princeton à partir de 1890. Professeur de talent, conférencier fort apprécié, Wilson est porté en 1902 à la présidence de l’université de Princeton.

Sa réputation ne tarde pas à attirer l’attention des hommes politiques qui le persuadent, en 1910, de se présenter aux élections pour le poste de gouverneur de l’État du New Jersey. Il est élu et procède à des réformes libérales qui lui confèrent une audience nationale. Le Parti démocrate le désigne, en 1912, comme candidat à la présidence; son succès, Wilson le doit, cette fois-ci, à la division de ses adversaires. Son slogan, la Nouvelle Liberté, lui rallie une partie des progressistes, soucieux de réformer les structures économiques et d’en revenir à des pratiques politiques plus saines. Président des États-Unis, Wilson agit avec prudence. Il fait passer une loi antitrust (1914), cautionne la réforme du système bancaire fédéral, abaisse les droits de douane. En 1916, il obtient du Congrès le vote d’une loi qui interdit le travail des enfants, d’un système de retraite pour les employés fédéraux et de la journée de huit heures pour les ouvriers au service du gouvernement fédéral.

Dès le début de sa présidence, Wilson a dû faire face à des problèmes de politique extérieure. C’est d’abord l’affaire du Mexique, où il tente d’imposer une démocratie à l’américaine; c’est ensuite les Antilles, où il fait intervenir les marines à plusieurs reprises; c’est enfin l’Europe, où, malgré sa volonté de préserver la neutralité de son pays, il est entraîné à intervenir dans le conflit en avril 1917. Tout en fournissant aux Alliés l’aide matérielle, militaire et morale qu’ils réclament, Wilson s’efforce de s’emparer de la direction politique de la coalition. Son programme, en quatorze points, définit les termes d’une nouvelle diplomatie. Il l’impose, en partie seulement, au cours de la conférence de la paix en 1919 et obtient la création d’une Société des Nations qui doit assurer la paix dans le monde. Désavoué par le Congrès et par la majorité du peuple américain, le président Wilson, pourtant réélu en 1916, quitte la Maison-Blanche en 1921 sans avoir pu faire voter le traité de paix et le pacte de la S.D.N., auxquels il a consacré l’essentiel de ses forces.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Wilson — se puede referir a: Contenido 1 Personas 1.1 Autores de nombres botánicos 2 En geografía 3 En medicina …   Wikipedia Español

  • Wilson — may refer to:People* Wilson (surname)In geography*List of peaks named Mount WilsonAustralia*Wilson, Western AustraliaCanada*Wilson Avenue (Toronto), Ontario **Wilson (TTC) subway stationPoland* Wilson Square ( Plac Wilsona ) in WarsawUnited… …   Wikipedia

  • Wilson — Wilson, Angus Wilson, Charles Thompson Rees Wilson, Colin Wilson, Colin St. John Wilson, Henry Maitland Wilson, James Harold Wilson, John Wilson, Kenneth …   Enciclopedia Universal

  • Wilson — Wilson, WI U.S. village in Wisconsin Population (2000): 176 Housing Units (2000): 69 Land area (2000): 1.550263 sq. miles (4.015163 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 1.550263 sq. miles (4.015163 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Wilson — bezeichnet: einen Familiennamen, siehe Wilson (Familienname) Wilson (Film), Spielfilm von Henry King aus dem Jahr 1944 Wilson Krankheit, eine Erkrankung Wilson Sporting Goods, amerikanischer Sportartikelhersteller in der Mathematik den nach John… …   Deutsch Wikipedia

  • Wilson —   [wɪlsn],    1) Sir (seit 1980) Angus Frank Johnstone, englischer Schriftsteller, * Bexhill (County East Sussex) 11. 8. 1913, ✝ Bury (County Suffolk) 31. 5. 1991; Studium der Geschichte in Oxford, 1936 55 Bibliothekar am Britischen Museum, 1966… …   Universal-Lexikon

  • WILSON (J. H.) — WILSON JAMES HAROLD (1916 1995) Premier ministre de Grande Bretagne de 1964 à 1970, puis de 1974 à 1976. Né à Huddersfield, fils d’un agent électoral du Parti libéral (ancien agent électoral de Churchill), James Harold Wilson étudie à Wirral… …   Encyclopédie Universelle

  • WILSON (R.) — Robert WILS Robert Wilson se dit plus volontiers artiste visuel que metteur en scène, et, bien qu’il soit surtout connu pour son travail théâtral, il s’est aussi illustré dans le dessin, la peinture, la sculpture et la vidéo. C’est que l’image… …   Encyclopédie Universelle

  • WILSON (A.) — WILSON ANGUS (1913 1991) Doué d’un sens de l’humour féroce, admirablement servi par un don d’observation sans complaisance et par une clairvoyance psychologique redoutable, Angus Wilson cache sous les dehors pétillants d’un homme d’esprit la… …   Encyclopédie Universelle

  • WILSON (E.) — Pendant un demi siècle, Wilson a dominé intellectuellement la scène littéraire aux États Unis, interprétant pour ses contemporains les multiples aspects des grands courants artistiques, sociaux et politiques qui ont modifié le visage de… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.